raie


raie

1. raie [ rɛ ] n. f.
• fin XIIe; bas lat. d'o. gaul. riga « sillon »
1Ligne droite, bande mince et longue tracée sur qqch. rayure, 1. trait. « Le joint des briques était marqué par de fines raies blanches » (Gautier). « Des maillots de marin blancs à raies bleues » (Giono) . Tissu à raies, rayé ( mille-raies, rayure) .
Ligne ou bande naturelle. « La jolie raie par laquelle son dos était partagé » (Balzac). Pelage marqué de raies. strie, zébrure. Fam. La raie des fesses : le sillon entre les deux fesses.
Agric. Sillon tracé par la charrue.
2Ligne de séparation entre les cheveux, où le cuir chevelu est apparent. « Une raie soignée ouvrait sa chevelure en deux parties égales » (Maupassant). Porter la raie à gauche, au milieu.
3(1861) Phys. Bande fine de largeur variable qui, dans un spectre, caractérise un rayonnement de fréquence donnée ou correspond à un corps déterminé. Raie d'émission : raie brillante dans un spectre d'émission. Raie d'absorption : raie sombre dans un spectre d'absorption. — Dans un spectre radioélectrique ou électronique, Zone fréquentielle correspondant à un pic d'énergie.
⊗ HOM. Rai, rets. raie 2. raie [ rɛ ] n. f.
• 1155; lat. raia
Poisson cartilagineux sélacien, au corps aplati en losange, à grandes nageoires pectorales (ailes de raie), à queue hérissée de piquants, à la chair délicate. Raie cendrée, bouclée. Raie à aiguillon. pastenague. Raie électrique. torpille. Loc. fam. Face, gueule de raie, terme d'injure à l'adresse de qqn dont on n'aime pas la tête, l'allure. « Dis donc, toi, gueule de raie ultra-plate » (Malraux).
La chair de ce poisson. Raie au beurre noir.

raie nom féminin (latin médiéval riga, du gaulois rica, sillon) Ligne tracée sur une surface à l'aide d'une substance colorée, ou marquée en creux avec un instrument entamant la matière : Raies creusées au couteau dans une pièce de bois. Ligne ou bande étroite et longue, colorée, qui marque la peau, le pelage, le plumage d'un animal ou qui, de couleur différente de celle du fond, constitue un élément décoratif sur un support (tissu, papier) : Les raies noires du pelage du tigre. Une étoffe foncée à raies claires. Bande, ligne, faisceau, rayon se distinguant par leur couleur, leur éclat, etc. : Raie de lumière au haut des volets d'une fenêtre. Sillon anatomique plus ou moins profond : Raie des fesses. Séparation des cheveux, marquée d'avant en arrière : Se coiffer avec la raie au milieu. Physique Partie d'une courbe représentant un spectre, en forme de pic ou de creux de faible largeur. Ligne brillante (raie d'émission)formant avec d'autres un spectre d'émission ou ligne sombre (raie d'absorption) interrompant un spectre continu. ● raie (difficultés) nom féminin (latin médiéval riga, du gaulois rica, sillon) Orthographe 1. Rai, rayon, ne prend pas de s. Remarque La graphie rais, autrefois en concurrence avec la graphie rai, n'est plus en usage. 2. Raie, ligne, prend un e. Sens et registre Ne pas confondre ces deux homonymes. 1. Rai = rayon. Le mot appartient au registre littéraire, et n'est plus employé que dans l'expression un rai de lumière (= un rayon de lumière). L'emploi technique (les rais d'une roue de charrette) est vieux. 2. Raie = ligne, bande. Mot courant. ● raie (expressions) nom féminin (latin médiéval riga, du gaulois rica, sillon) Raie de labour, tranchée ouverte par la charrue entre la partie labourée et la partie non labourée du champ. (On dit aussi quelquefois sillon.) ● raie (homonymes) nom féminin (latin médiéval riga, du gaulois rica, sillon) rai nom masculin raie forme conjuguée du verbe rayer raient forme conjuguée du verbe raire raient forme conjuguée du verbe rayer raies forme conjuguée du verbe rayer rais forme conjuguée du verbe raire rait forme conjuguée du verbe raire ray nom masculin nom masculin nom masculin invariable rée forme conjuguée du verbe réer réent forme conjuguée du verbe réer rées forme conjuguée du verbe réer rets nom masculin rez nom masculinraie (synonymes) nom féminin (latin médiéval riga, du gaulois rica, sillon) Ligne tracée sur une surface à l'aide d'une substance colorée...
Synonymes :
- hachures
- zébrure
raie nom féminin (latin raia) Poisson sélacien hypotrème, au corps aplati et en forme de losange, muni d'une queue de faible diamètre, et de fentes branchiales en position ventrale. (Le nom de raie est souvent étendu à tous les hypotrèmes.) ● raie (expressions) nom féminin (latin raia) Raie cornue, autre nom de la mante. Raie électrique, autre nom de la torpille. Raie venimeuse, sélacien hypotrème (pastenague, aigle de mer et mante ou diable de mer), pourvu d'aiguillons venimeux portés par le fouet caudal. ● raie (homonymes) nom féminin (latin raia) rai nom masculin raie forme conjuguée du verbe rayer raient forme conjuguée du verbe raire raient forme conjuguée du verbe rayer raies forme conjuguée du verbe rayer rais forme conjuguée du verbe raire rait forme conjuguée du verbe raire ray nom masculin nom masculin nom masculin invariable rée forme conjuguée du verbe réer réent forme conjuguée du verbe réer rées forme conjuguée du verbe réer rets nom masculin rez nom masculin

raie
n. f.
d1./d Trait, ligne. Faire, tracer une raie sur une feuille.
|| Bande ou ligne formant un motif décoratif. étoffe à raies noires.
|| PHYS Raie spectrale: fine bande claire ou sombre que l'on observe sur un spectre et qui correspond à une augmentation de luminosité (raie d'émission) ou à une diminution de luminosité (raie d'absorption) à une fréquence donnée.
d2./d Ligne séparant deux masses de cheveux.
d3./d AGRIC Entre-deux des sillons ou des billons; sillon.
Irrigation à la raie, par gravité grâce à un petit canal en terre
————————
raie
n. f. Poisson cartilagineux (sous-classe des sélaciens), au corps aplati, aux fentes branchiales ventrales, et dont les fortes nageoires antérieures sont développées en ailerons et soudées à la tête. Raie bouclée. Raie électrique: torpille. Raie-guitare: guitare (sens 2). Raie-miroir: raie au dos marqué de deux taches circulaires, appelée en Côte d'Ivoire raie-zéro.

I.
⇒RAIE1, subst. fém.
A. — AGRICULTURE
1. Sillon, tranchée ouvert(e) dans le sol par la charrue; p. méton., chacune des bandes de terre parallèles faites par le labour. Une raie de champ (Ac.). De belles pièces de terre, bien retournées, allongées de tout leur long, les raies bien nettes, sur le coteau (RENARD, Journal, 1906, p. 1032). Si je commence par un labour mon cycle triennal (...), j'abandonne après mon brabant et n'use plus que du cultivateur. Il trace des raies légères. Par malheur, un fonds détruit est long à refaire (PESQUIDOUX, Livre raison, 1928, p. 199).
2. Rigole d'irrigation. On fait couler l'eau dans des raies parallèles établies à la surface du sol (Agric. 1977).
B. — 1. Marque, entaille faite sur un objet de façon plus ou moins consciente. Sept-Épées ne répond pas et fait des raies sur la table avec son doigt (CLAUDEL, Soulier, 1929, 4 e journée, 8, p. 907).
En partic.
♦ Ligne tracée pour délimiter un espace. La piste (...) est divisée en deux parties inégales, limitées par une raie tracée à la craie (PESQUIDOUX, Chez nous, 1921, p. 169).
♦ Ligne tracée sur une surface avec un crayon ou une pointe qui entame la matière:
1. Allons donc! Est-ce qu'on grave à l'eau-forte avec de l'émotion (...)? Un monsieur bien appliqué, qui, sous le jour d'un châssis, raye, en se crevant les yeux, une plaque de chaudron verni, où il prend garde de ne pas faire une raie de travers...
GONCOURT, Journal, 1866, p. 250.
2. P. anal.
a) Bande, ligne décorative de couleur tracée sur une étoffe ou un papier. Une veste courte à raies fines enfermait sa poitrine sans la serrer (ABOUT, Grèce, 1854, p. 187). Un beau tapis kurde couvrait le sol et des coussins d'indienne blanche à raies rouges couvraient le sopha un peu bas (GOBINEAU, Nouv. asiat., 1876, p. 89).
En compos. Mille-raies.
b) ANAT. Sillon anatomique, ligne qui se trouve sur le corps humain. Raie du dos. ,,Sillon médian du dos`` (Méd. Biol. t. 3 1972). Entre son corps et son vêtement sa chemise bâillait, je voyais toute la raie de son dos, dont la ligne se perdait vite à la courbure de sa taille (FLAUB., 1re Éduc. sent., 1845, p. 113).
Loc. verb., fig., vulg. Pisser à la raie (du cul, des fesses). Mépriser profondément. Je lui pisse à la raie, au Zèphe (AYMÉ, Jument, 1933, p. 88).
c) Chacune des bandes qui se trouvent sur le pelage ou le plumage de certains animaux. Il neigeait; on apercevait les raies du grand tigre des neiges (GIRAUDOUX, Simon, 1926, p. 96).
Raie de mulet. Bande de couleur foncée qui s'étend du garrot à la naissance de la queue chez les mulets ou ânes de couleur souris et chez certains animaux de même robe. (Dict. XIXe et XXe s.).
MÉD. Raie méningitique. ,,Raie rouge persistant pendant assez longtemps, qui apparaît sur la peau peu après que l'on y a tracé un trait avec l'ongle`` (Méd. Biol. t. 3 1972).
d) Ligne de séparation entre les cheveux. Porter la raie au milieu, de côté. Ses cheveux étaient teints outrageusement, calamistrés, séparés au milieu par une raie bien nette (MONTHERL., Démon bien, 1937, p. 1280).
C. — Bande de lumière. Je baissai le store bleu qui ne laissa passer qu'une raie de soleil (PROUST, Sodome, 1922, p. 784). Tout de suite, je vois dans l'ombre une raie d'or qui fendait le mur, une porte entrebaillée et de la lumière derrière (GIONO, Baumugnes, 1929, p. 115):
2. Il semblait alors que le monde réel ne parvînt à sa conscience qu'au travers d'une fente étroite, semblable à celles qui laissent passer une seule raie de lumière par une persienne close.
BERNANOS, Mauv. rêve, 1948, p. 1004.
D. — PHYS. (spectrométrie)
Raie (du spectre, spectrale). ,,Ensemble de radiations électromagnétiques occupant un domaine étroit de fréquences, émis ou absorbé par une molécule, un atome ou un noyau atomique`` (MATHIEU-KASTLER Phys. 1983).
Raie d'absorption. ,,Raie obtenue par spectrométrie d'un rayonnement monochromatique émis par un atome ou une molécule`` (Méd. Flamm. 1975).
Raie d'émission. V. émission A 3.
Raie tellurique. Raie d'absorption du spectre solaire due au passage de la lumière à travers l'atmosphère (d'apr. UV.-CHAPMAN 1956).
Raie de résonance. ,,Raie produite dans un spectrogramme pour une fréquence (...) déterminée`` (PIR. Atom. 1959).
Prononc. et Orth.:[]. Homon. et homogr. rai, raie2, rets. Ac. 1694-1718: raye; dep. 1740: raie. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1140 « sillon » (Pèlerinage Charlemagne, 297 ds T.-L.); b) fin XIIe-déb. XIIIe s. « sillon, rainure du corps » la roie du cul (Audigier, éd. O. Jodogne, 463); c) XVe s. « ligne de séparation des cheveux » (Olla Patella ds T.-L. t. 8, col. 1407); 2. ca 1170 « rayure, ligne tracée par quelque chose » (CHR. DE TROYES, Erec, éd. M. Roques, 223); 3. fin XIIe s. « bande d'une autre couleur sur un vêtement, un tissu » (Partonopeus de Blois, éd. J. Gildea, I, App. I, 1759, t. 1, p. 469). Issu d'un type gaul. rica « sillon » apparenté à l'a. irl. rech, au gall. rhych et à l'a. bret. rec, répandu dans toute l'aire gallo-romane et att. en b. lat. par les formes riga, rega, rige (v. FEW t. 10, pp. 393-394). Bbg. QUEM. DDL t. 15.
II.
⇒RAIE2, subst. fém.
A. — ICHTYOL. Poisson cartilagineux de l'ordre des Sélaciens, au corps aplati en forme de losange constitué de nageoires pectorales très développées, soudées à la tête et d'une queue mince et souple armée d'un aiguillon venimeux. Ses véritables dents [du poisson scie], non plus que celles des raies et des squales, ne sont point attachées ainsi, mais tiennent seulement à la peau (CUVIER, Anat. comp., t. 1, 1805, p. 126).
Raie bouclée. Raie ,,caractérisée par la présence d'un grand nombre de boutons épineux sur la face dorsale et la queue et par une bouche bien armée de dents acérées`` (POLLET 1970).
Raie bordée. Raie caractérisée par ,,un museau pointu et des épines en deux parties du corps`` (POLLET 1970).
Raie capucin. Raie caractérisée par un museau allongé et pointu, dont la face dorsale est de couleur gris brun et le ventre moucheté de noir. La raie capucin est également apparentée à la raie douce (SCHREINER 1975).
Raie chardon. Raie dont le ,,dos est garni de rugosités, et les aiguillons sont au niveau de la tête (...) et de la queue`` (POLLET 1970).
Raie douce. Raie qui ,,a la peau lisse, excepté sur la ligne médiane et au bord antérieur du corps, qui portent des séries d'épines`` (SCHREINER 1975).
Raie pastenaque. V. pastenague ex. de Cuvier.
B. — P. méton. Chair comestible de ce poisson. Raie à la crème, (à la) meunière, au gratin; aile de raie aux câpres. Je vous en prie, demandez à Françoise de faire plutôt une raie au beurre noir. C'est si bon! (PROUST, Prisonn., 1922, p. 128).
C. — Pop. [Terme d'injure à l'adresse de qqn qui a un visage peu sympathique] Face, gueule de raie! Ce n'est pas à toi à fourrer ton nez dedans... gueule de raie! (FRANCE 1907).
Prononc. et Orth.:[]. Homon. et homogr. rai, raie1, rets. Ac. 1694, 1718: raye; dep. 1740: raie. Étymol. et Hist. 1155 (WACE, Brut, éd. I. Arnold, 13724). Du lat. raia désignant ce poisson.
STAT.Raie1 et 2. Fréq. abs. littér.:748. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 1 026, b) 1 317; XXe s.: a) 1 229, b) 859. Bbg. BARBIER (P.). N. de poissons. Notes étymol. et lexicogr. R. Lang. rom. 1915, t. 58, pp. 323-324.

1. raie [ʀɛ] n. f.
ÉTYM. XIIe, roie; bas lat. riga, VIe; d'un gaulois rica, restitué d'après le gallois rhych et l'anc. breton rec, irlandais rech « sillon ».
1 Sillon tracé par la charrue (→ Enrayure, cit.). || « Plaines où les sillons croisent leurs mille raies » (→ Ocre, cit. 2). || Les perdrix (cit. 2) qui piètent par une raie.Au plur. Bandes de terre parallèles faites par les labours (entre les sillons).
Raies d'écoulement, pour l'évacuation des eaux superficielles.
2 Séparation entre les cheveux, qui marque une ligne où le cuir chevelu est apparent. Cheveu (cit. 24). → Milieu, cit. 1; natter, cit. 1. || Perruque avec une raie de chair factice (→ Incroyable, cit. 10). || Porter la raie au milieu, sur le côté, à gauche…
1 (…) une raie soignée ouvrait sa chevelure en deux parties égales, juste au milieu du crâne.
Maupassant, Bel-Ami, I, I.
3 (V. 1175). Ligne droite ou bande mince et longue sur quelque chose. a Murailles où le joint (cit. 1) des briques est marqué par de fines raies blanches. || Marquer de raies. Ligner (1.), rayer.
Spécialt. Ligne tracée en entamant une surface. Entaille (I., 1.), rayure (→ Gélatine, cit.).
Ligne tracée avec une plume, un crayon. Trait. || Faire, tracer une raie sur… Raturer; radiation. || Raies parallèles. Hachure.
Bande ou ligne de couleur différente de celle du fond (dans un tissu, un papier…). 1. Bande (2.). || Maillot (cit. 6) blanc à raies bleues. || Raie formant bordure, lisière. Liseré, 1. liteau (2.). || Tissu à raies. Rayé (→ Limousine, cit. 1). || Pantalon à raies (→ Populariser, cit. 1). || Indienne (cit. 3) à mille raies. Mille-raies.
b Ligne ou bande naturelle (sur la peau. Ride, vergeture; sur le pelage, le plumage d'un animal. Bande, zébrure). || Oiseau dont la queue est marquée de raies blanches (→ Hoazin, cit. 1).
Spécialt (XIIIe). || La raie du dos (→ Lentille, cit. 3).La raie des fesses, (fam.) la raie du cul. Absolt (dans des loc. fam.) : la raie.Je lui pisse à la raie.
Vétér. || Raie de mulet : bande noire qui va du garrot à la naissance de la queue, chez les mulets, les petits ânes gris, les chevaux isabelle ou gris clair.
Loc. Raie de misère : sillon sur la cuisse des chevaux (marqué lorsque le cheval est amaigri).
1.1 L'entraîneur a observé : « Il est bien, nous allons faire une bonne course, mais (…) sa raie de misère est un peu saillante ».
Pierre Daninos, Un certain Monsieur Blot, p. 262.
4 (XIIIe). || Raie de lumière, de soleil sur le sol, au mur dans une pièce obscure (→ Matin, cit. 8). À ne pas confondre avec rai : rayon.
2 (…) je baissai le store bleu qui ne laissa passer qu'une raie de soleil.
Proust, Sodome et Gomorrhe, Pl., t. II, p. 784.
3 (…) dans les raies de la lumière projetée, fuyantes en avant de nous sur la route, l'ombre des papillons de nuit (…)
Gide, les Cahiers d'André Walter, Le cahier blanc.
5 (1861, → cit. 4 ci-dessous). Phys. Bande fine de largeur variable qui, dans un spectre, caractérise un rayonnement de fréquence donnée ou correspond à un corps déterminé. || Raie d'émission : raie brillante dans un spectre d'émission. || Raie d'absorption : raie sombre dans un spectre d'absorption.Raies telluriques : raies d'absorption du spectre solaire, dues au passage des rayons dans l'atmosphère terrestre. || Raies coronales : raies d'émission de la couronne solaire.(1882). || Raies de Fraunhofer : raies d'absorption photosphériques.Spectre de raies, composé de raies isolées (constitué par des longueurs d'onde discrètes et par opposition aux spectres continus).Raie de résonance, correspondant à la fréquence absorbée par un atome à l'état fondamental.
4 On sait qu'il existe dans le spectre solaire ce que l'on nomme improprement des raies, effet provenant de l'interruption de l'action lumineuse.
L. Figuier, l'Année scientifique et industrielle 1862, p. 106 (1861).
HOM. Rai, 2. raie, rets.
————————
2. raie [ʀɛ] n. f.
ÉTYM. 1115; lat. raia.
Poisson sélacien (Rajidés), à corps aplati en losange, à queue étroite et souple armée d'un aiguillon, à la peau gris cendré ou brun noirâtre, parsemée de taches (et face ventrale blanche). || Jeune raie. Rajeton. || Raie bouclée. || Raie lisse. || Raie à bec. || Raie étoilée.Raie meunière, au beurre noir, à la crème.
1 (…) les raies élargies à ventre pâle bordé de rouge tendre, dont les dos superbes, allongeant les nœuds saillants de l'échine, se marbrent, jusqu'aux baleines tendues des nageoires, de plaques de cinabre coupées par des zébrures de bronze florentin, d'une bigarrure assombrie de crapaud et de fleur malsaine (…)
Zola, le Ventre de Paris, t. I, III, p. 149.
Loc. fam. (Injure). Face, gueule de raie.
2 — Dis donc, toi, gueule de raie ultra-plate, tu veux du galon ?
Malraux, l'Espoir, II, II, V.
Par ext. Nom commun des rajidés (raies proprement dites et genres voisins. Manta, myliobate, pastenague, torpille).
tableau Noms de poissons.
DÉR. et COMP. Rajeton. Gueule-de-raie.
HOM. Rai, 1. raie, rets.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • raie — 1. (rê ; d après Richelet on prononçait rée) s. f. 1°   Ligne tirée avec une pointe, avec une plume, un crayon, etc.    Passer une raie sur une phrase, la raturer. •   Il [Corbinelli] aurait beaucoup à dire sur la petite raie que vous avez faite …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • râie — RẤIE s.f. 1. (pop.) Boală de piele la oameni şi la animale, cauzată de un parazit şi caracterizată prin apariţia unor bubuliţe (localizate mai ales între degete) care produc mâncărime; scabie. ♢ expr. Se ţine ca râia de om, se zice despre cineva… …   Dicționar Român

  • raie — Raie, Raier, voyez Raye …   Thresor de la langue françoyse

  • raie — obs. f. ray …   Useful english dictionary

  • Raie — Pour les articles homonymes, voir Raie (homonymie). Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme «  Raie  » s applique en français à plusieurs taxons distincts …   Wikipédia en Français

  • RAIE — n. f. Ligne tracée sur une surface. Tirer, taire une raie sur une feuille de papier, sur un plancher, sur une muraille. Tracer une raie au crayon, à la plume. RAIE se dit aussi de Toutes les lignes beaucoup plus longues que larges, soit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • RAIE — s. f. Trait tiré de long avec une plume, un crayon, un pinceau, une pointe de couteau, etc. Tirer, faire une raie sur une feuille de papier, sur un plancher, sur une muraille. Effacez ce mot, cette phrase, tirez une raie dessus. RAIE, se dit… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • raie — nf., séparation des cheveux ; entre deux des billons d un champ ; tranchée, canal, rigole, sillon dans un champ labouré, raie de labour (à la charrue ou à la bêche) ; rayure : rai (Albanais.001, Albertville.021b, Annecy, Arvillard.228, Cordon.083 …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • RAIE — s. f. Poisson de mer plat et cartilagineux. Manger de la raie. Une moitié de raie. Du foie de raie. Raie bouclée …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • raie — n.f. Gueule de raie, visage laid, antipathique (injure). / La raie, la raie des fesses. Pisser à la raie, mépriser (insulte) …   Dictionnaire du Français argotique et populaire


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.